Mon top & flop du marathon de Valencia

Parcours à perf, le marathon de Valencia s’inscrit aujourd’hui comme un rendez-vous incontournable de la course à pied. Coureurs amateurs ou bien expérimentés, le marathon de Valencia est certainement un des marathons les plus prisés chaque année.
Dans cet article, je vous partage mon top & flop du marathon de Valencia, les produits testés, les produits validés !

Avant le marathon

Parce que le marathon, c’est le jour J. Mais nous savons que la prépa est en elle-même un marathon également. Se préparer pour un marathon, c’est manger/dormir/courir marathon pendant toute la prépa. Distance singulière, le marathon est une invitation au voyage dans l’esprit et dans les jambes.

Durant ma prépa marathon, j’ai eu la chance de pouvoir tester les produits de la marque Nutripure. Produits sains, français, j’ai choisi 3 compléments alimentaires pour compléter mon alimentation et me permettre d’optimiser ma récup.

C’est un véritable TOP qui m’a permis d’arriver en forme à Valencia.

Pendant le marathon

Ici, on va retrouver ce qui nous intrigue tous : les chaussures, le ravito, le parcours.

Alors top ou flop ?

Le TOP c’est avant tout ma tenue, j’ai acheté une tenue Craft, et j’ai adoré : confortable, respirante, je valide cette tenue. C’est certainement une tenue que je réutiliserais sur une longue distance.

La tenue c’est bien, mais les chaussures : qu’en est il ?

Les chaussures, une grande histoire pour ma part !

Chez Nike

Pendant ma prépa, j’ai utilisé les Pégasus de chez Nike. J’ai choisi de courir sans plaque de carbone, parce que je craignais d’être biaisée par l’effet carbone. Aussi, j’ai testé deux modèles à plaque de carbone de chez Nike, sur deux sorties. Et FLOP total ! Quel que soit le modèle, j’ai eu des douleurs au niveau de la cheville. Clairement ce sont de très bons modèles mais pas pour moi. Vu le prix payé pour la chaussure, pour être honnête, j’étais bien déçue. Mais ce sont des modèles que je pourrai utiliser (notamment la Vaporfly) pour des distances plus courtes.
Les douleurs se ressentaient au bout d’une heure de course, et je pense que la chaussure modifiait légèrement ma pose du pied au sol, d’où la douleur.

Chez Asics

Aussi, j’ai testé un autre modèle : METASPEED SKY de chez ASICS.

Et c’est un véritable TOP.

C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de courir le marathon avec ce modèle.
C’est un modèle confortable, dynamique et performant. Je suis vraiment très contente de mon choix de chaussures : et je pense que je les réutiliserai sur la distance reine.

Ravito chez Meltonic

Le TOP ca a été également le choix des ravitos avec Meltonic. J’adore cette marque française, avec une approche écolo (j’ai utilisé les petits flacons en caoutchouc). Mon protocole alimentaire est inchangé avec une autonomie totale : eau en flasque, gel Meltonic toutes le heures.

Mon top et flop du marathon de Valencia, compte rendu de Suzyone coaching

Mon top en 3 points clés

Un parcours à perf

Soyons clairs que le parcours est un billard. Deux fois que je le cours et pourtant j’ai eu l’impression de redécouvrir le parcours.

Un timing parfait

Une course qui se place début décembre, c’est une prépa à l’automne : et c’est parfait. Contrairement à Berlin (mon rendez vous en 2024), j’ai été épargnée (en partie) par la canicule du fait de me préparer à l’automne.

Une météo idéale

La réussite de ce marathon repose également sur des conditions météo parfaites : du soleil mais pas de chaleur. C’est aussi ça la réussite de Valencia.

Quelle différence fondamentale par rapport à Valencia 2021 ?

Il y a deux éléments qui font la différence :

L’expérience de la distance.
Un marathon, bien que l’on soit très bien préparé, demande de l’expérience. Et entre 2021 et 2023, j’ai couru à Deauville (au championnat de France) où j’ai eu une expérience difficile (météo catastrophique, une médaille M0 en 2h57). J’ai beaucoup appris de cette expérience douloureuse, et j’ai une approche différente durant ma prépa et ma course.

Mon top et flop du marathon de Valencia, quelle difference avec Valencia 2021 selon Suzyone coaching

  • La prépa physique
    Cela fait un an que j’ai intégré dans mon quotidien de la prépa physique. Et cet aspect m’a permis de résister face à la fatigue musculaire et de ne pas « exploser » durant la course. La prépa physique se résume par les séances avec charge, le travail technique, le gainage et le pilates. Toutes ces séances ont fait la différence.

Et le FLOP dans tout cela ?

Disons que l’on peut difficilement trouver des FLOP sur ce marathon. Il y a un aspect qui est un TOP mais qui est aussi un FLOP : la densité.
Clairement, jusqu’au km 25, j’ai eu l’impression qu’il y avait toujours beaucoup de monde. C’est autour du km 28, que l’on retrouve moins de personnes. Alors ca c’est un GROS TOP, parce qu’on a la densité nécessaire pour aller chercher un chrono. Mais c’est UN PEU UN FLOP, parce qu’en début de course : difficile de trouver son rythme, beaucoup trop de monde dans les SAS. Un point de vigilance au départ pour ne pas se faire bousculer.

Et le vrai FLOP, c’est que lors de ma prépa j’ai perdu un ongle (toi-même tu sais à quel point on a des jolis pieds de marathoniens !). Et clairement, ça a été très douloureux à partir du km 32. Une douleur, quelle qu’elle soit, pendant un marathon, peut facilement accaparer votre esprit, et vous sortir de votre course. Cela demande de la concentration pour être focus et tenter d’oublier la douleur. Mais ce FLOP n’est lié à rien d’autres qu’à ma personne.

Après marathon

L’après marathon est très souvent négligé chez les coureurs : on a couru, on est heureux et on en oublie presque que l’après marathon est aussi important que le marathon.
Un après marathon c’est une période de coupure !
Cette coupure est nécessaire pour deux raisons :

  • Permettre au corps de récupérer
  • Permettre à l’esprit de récupérer.

Donc aucune culpabilité si vous ne courrez pas ou si vous relâchez la bride : c’est normal et c’est sain.
Cet après marathon c’est aussi pour moi l’occasion d’utiliser les bottes de compression JOLT qui me permettent d’optimiser ma récup. Et ca c’est un gros TOP.

Bref, Valencia c’est un rendez-vous unique pour tous les marathoniens. Je suis très heureuse de cette course qui restera gravée dans mon esprit comme ma plus belle course. Et puis, l’adage ne dit-il pas « jamais 2 sans 3 » ? Pas impossible que j’y retourne par la suite !

Mon top et flop du marathon de Valencia, quelle difference avec Valencia 2021, la preparation physique selon Suzyone coaching

Les articles du même thème

Retour en haut