Comment concilier running et fortes chaleurs ?

Comment concilier running et fortes chaleurs ? conseils de coach par Suzanne Cariant alias Suzyone coaching

Le corps à l'épreuve de la chaleur

On aime quand il fait beau, que les arbres fleurissent, et que la météo donne envie de partir courir ! Mais on aime moins quand il fait trop chaud, que l’on a le sentiment de se trainer alors que l’on a habitude de s’entrainer à ces allures.
Comment maintenir l’entrainement malgré les fortes chaleurs ?

Notre corps : cette machine incroyable !

Notre corps a cette particularité : il est capable de s’adapter naturellement au contexte dans lequel il se situe. Face aux variations de chaleur, d’humidité, le corps par le mécanisme de thermorégulation s’engage à maintenir la température interne à 37°C.

En fonction du milieu ambiant et de notre sollicitation du système musculaire, la température de notre corps peut sensiblement augmenter. Aussi, pour réguler cette augmentation de température, le cerveau à partir de l’hypothalamus, va jouer le rôle de thermostat. Il va se servir de notre peau pour réguler cette température, notamment au travers de la transpiration.

La chaleur peut être évacuée selon 4 processus :

La radiation

Le corps peut évacuer de la chaleur sans qu'il y ait de contact entre lui et son entourage. Ce rayonnement ne se fait que dans un seul sens : du corps le plus chaud au corps le moins chaud. Mais lorsque l'effort sportif se produit à une température au-dessus de 37°C, le corps peut être en difficultés pour évacuer la chaleur par radiation.

L'évaporation

C'est le processus de transpiration. Le corps va transpirer pour permettre au corps de se refroidir et maintenir la température corporelle. La transpiration est donc un processus très important et naturel qui contribue à l'acclimatation.

La conduction

Le transfert de chaleur se fait par un contact entre le corps et la matière (exemple le bitume, une piste).

La convection

Elle correspond à l'échange de chaleur avec l'air qui circule autour du corps. Même sans véritable courant d'air, la perte de chaleur par convection au repos peut atteindre 15% de la perte totale de chaleur.

C’est pourquoi en cas de fortes chaleurs, l’équipement a son importance. Essayez de privilégier des vêtements respirants permettant au corps de s’adapter au mieux aux conditions chaudes.

Les indispensables pour maintenir ses entrainements malgré les fortes chaleurs !

On change ses habitudes !

Peut-être aviez vous l'habitude de courir durant la pause méridienne ? Lorsqu'il fait très chaud, il est préférable de courir très tôt ou tard, pour y aller à la fraîche !

On n'oublie pas sa gourde !

Ok parfois ce n'est pas pratique, mais c'est utile ! Il est important d'accompagner son corps dans l'effort, et de prendre une gourde.

Un équipement a-dap-té !

C'est l'occasion d'utiliser vos vêtements à matière respirante et de sortir votre jolie casquette ! On se protège et on utilise des vêtements qui vont permettre à votre corps de continuer de transpirer.

On ne regarde pas les allures !

Dis Suzy, il y a 2 mois, j'arrivais easy à courir à ces allures. Je régresse ? Non, c'est juste que le corps ne peut pas être de partout. Le corps va être impacté par les chaleurs, aussi il est préférable de se fier à ses sensations, ou bien à sa fréquence cardiaque, plutôt que de s'obstiner à rester dans des allures.

Et l'échauffement dans tout cela ?

Il fait déjà chaud, et au final, on n'est pas obligé de s'échauffer pendant 20 voire 25 minutes. On peut se contenter de 15min, et venir enchainer avec des exercices de gammes pour préparer le corps à l'effort.

Et si c'était l'heure de sa coupure annuelle ?

Il est essentiel d'avoir des périodes plus cool dans l'année (on reviendra sur ce point plus tard), aussi, il est peut être temps de programmer sa coupure annuelle pour profiter du soleil autrement !

Vous l’aurez compris : les chaleurs ne doivent pas vous empêcher dans vos projets sportifs.
Il faut tout simplement s’adapter !
Vous pouvez aussi augmenter les entrainements en vélo quitte à réduire la course à pieds ?
Alors qui est prêt à courir cet été ?

Les articles du même thème

Retour en haut